Astérix et Obélix soufflent leurs cinquante bougies

Do Nouvelobs.com

Un nouvel album ce jeudi, des spectacles et des expositions, marquent le 50e anniversaire d’Astérix et de sa bande de Gaulois.

Couverture du 34 eme album des aventures d'Astérix, "Le Livre d'Or". (DR)

Couverture du 34 eme album des aventures d’Astérix, “Le Livre d’Or”. (DR)

Déjà 50 ans et le ciel ne leur est pas encore tombé sur la tête. Toujours aussi irréductibles, Astérix et sa bande de Gaulois fêtent leurs cinquante ans avec un 34ème album qui sort jeudi 22 octobre, “L’anniversaire d’Astérix et Obélix, le livre d’or” (Ed. Albert René), à quelques jours de l’anniversaire. Albert Uderzo, l’un de ses auteurs avec René Goscinny, réalise à cette occasion un recueil d’histoires courtes qui sortira simultanément dans quinze pays, avec un tirage pharaonique de 3,5 millions d’exemplaires, dont 1,1 millions pour la France. “J’ai voulu faire en sorte que tous les personnages qui sont apparus dans ces albums puissent réagir à cet anniversaire”, a expliqué le dessinateur qui a repris seul la série après la disparition du scénariste René Goscinny en 1977. En effet, chaque personnage phare de la BD cherchera une idée de cadeau ou adressera un message à Astérix et Obélix.

Un succès immédiat

Le scénariste de la bande dessinée René Goscinny (D), le père d’Astérix, le dessinateur Albert Uderzo, se serrent la main le 16 novembre 1967 à Paris devant une image d’Astérix.(AFP)

C’était le 29 octobre 1959, Astérix Gaulois aux moustaches jaunies, apparait dans le numéro 1 du journal Pilote. Deux mois plus tôt, dans un immeuble HLM de Bobigny, René Goscinny et Albert Uderzo imaginent les Gaulois : un petit, un gros, un chef de village, un druide, un barde… Deux ans plus tard, le premier album est publié à 6.000 exemplaires. Le succès est immédiat. Astérix et ses Gaulois entrent dans la vie des Français et l’hebdomadaire L’Express titre en septembre 1966 sur “Le phénomène Astérix”.

Symbole de fierté

Goscinny, issu d’une famille d’origine juive polonaise, et Uderzo, le fils d’un couple d’immigrés italiens, ont créé une mythologie française. Dans la France des années 1960 qui a porté le général de Gaulle au pouvoir, Astérix devient le symbole de la fierté retrouvée, du petit qui refuse de se soumettre et résiste aux puissants. Un ou deux albums paraissent alors chaque année et la série quitte peu à peu le créneau méprisé de la BD pour enfants pour toucher le grand public. C’est l’époque de “La serpe d’or“, du “Tour de Gaule“, d'”Astérix et Cléopâtre” et des premiers films d’animation. A partir de 1967, le premier tirage de chaque album dépasse le million d’exemplaires.

107 langues et dialectes

En 50 ans, plus de 325 millions d’albums d’Astérix ont été vendus dans le monde et la série a été traduite dans 107 langues.(Sipa)

Et le plus étonnant, c’est que ça marche aussi à l’étranger. En 50 ans, plus de 325 millions d’albums d’Astérix ont été vendus dans le monde et la série a été traduite dans 107 langues et dialectes. Pour son 50è anniversaire, le quotidien El Mundo a publié un dessin humoristique représentant le fameux banquet gaulois. Avec dans un coin la tête du président du Conseil italien Silvio Berlusconi qui s’exclame : “Une fête sans filles ? Ils sont fous ces Gaulois”.
Un succès phénoménal, qui a bien failli prendre fin en novembre 1977, avec la mort subite de René Goscinny, le scénariste qui incarnait l'”esprit” Astérix avec ses formules magiques – “Ils sont fous ces Romains !”, “Non, je ne suis pas gros…” – qui restent dans toutes les têtes.
Albert Uderzo décide alors de reprendre seul la série et rajoutera en 30 ans dix titres à la collection. Avec de belles réussites, et ce qu’il considère lui même comme un ratage, “Le ciel lui tombe sur la tête” en 2005.

Un business lucratif

Le Parc Astérix, qui a fêté ses 20 ans en mars, fut le premier grand parc de loisirs à voir le jour en France, avant même Disneyland, prolongeant le succès de la BD dans une nouvelle activité lucrative. Véritable “machine à cash” pour les spécialistes du tourisme, le parc du guerrier moustachu a pu s’enorgueillir “pendant longtemps de la rentabilité la plus forte du secteur”, avec trois à quatre millions d’euros de bénéfices chaque année. A la fin des années 1990, le cinéma relance même la série avec trois longs métrages, dont “Mission Cléopâtre“, qui rassembleront plus de 60 millions de spectateurs dans le monde.

Sylvie Uderzo sème la zizanie

Sylvie Uderzo(Sipa)

Le phénomène Astérix suscite bien sûr les convoitises et les propositions affluent pour reprendre la série. Fin 2008, Uderzo décide de vendre à Hachette Livres les éditions Albert René qu’il a créées en 1979. Astérix quitte alors la rubrique BD pour la chronique judiciaire, le temps d’un douloureux conflit entre le dessinateur et sa fille unique Sylvie sur les conditions de la vente.
En vendant à Hachette Livres, Albert Uderzo, qui est âgé de 82 ans, a également accepté que les aventures d’Astérix se poursuivent après sa disparition. Il a même mis deux dessinateurs sur le coup, Frédéric et Thierry Mébarki qui travaillent avec lui depuis plus de 25 ans. Reste à trouver le scénariste qui relèvera le défi.

(Nouvelobs.com)

Anúncios

Um comentário sobre “Astérix et Obélix soufflent leurs cinquante bougies

  1. Uderzo a sans doute voulu se faire plaisir pour son dernier album (même s’il ne dessine plus grand chose) et a pondu une histoire simple se divisant implicitement en chapitres: pour l’anniversaire d’Astérix et Obélix, tous les personnages marquants des précédents albums se réunissent pour lui offrir un cadeau. Ca donne des moments franchements ratés comme cet improbable prologue où Uderzo se met en scène au milieu de ses personnages qui ont pris un sacré coup de vieux, le gag du relooking, pas drôle du début à la fin

    Curtir

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s